Kyste mucoïde

Kyste de la muqueuse généralement d’origine salivaire.

Abréviation :
Appelé aussi : Mucocèle
Contraire : …
Anglais : Mucoid cyst
Russe :()

– image –

Muqueuse générale ; Cavité pathologique ne communiquant pas avec l’extérieur et contenant le plus souvent une substance liquide ou semi-liquide, et dont la paroi a une structure ressemblant à celle d’une muqueuse (membrane humide tapissant les cavités et conduits de l’organisme).

Domaine : Anatomie, cavités (pathologiques), kystes, muqueuses (générale), salive


Cf. les fiches-clées :

Anatomie – (Rubrique)
Anatomique (adjectif) : Glossaire anatomique (rubrique)

Cavité, pathologique
Les cavités du corps humain – (Inventaire)

Conduit (anatomie)
Les conduits du corps humain – (Inventaire)

Kyste

Kyste mucoïde du doigt / des doigts : Pseudo-kyste mucoïde digital

Les kystes – (Inventaire)
Kystique (adjectif)

Membrane, humide
Les membranes du corps humain – (Inventaire)
Membraneux (adjectif)

Milieu, extérieur – (Rubrique)intérieur – (Rubrique)
|Les différents milieux – (Rubrique/Inventaire)

Muqueuse – (Rubrique), générale
|Les différentes muqueuses – (Inventaire)
Muqueux (adjectif)

Paroi (anatomie)
Les parois – (Inventaire)

Pathologie – (Rubrique)
Les pathologies – (Inventaire)
Pathologique (adjectif) : Cavité pathologique – Glossaire pathologique (rubrique)

Salive (liquide bucal) – (Rubrique/Inventaire)
Salivaire (adjectif)

Substance – (Inventaire), liquide, semi-liquide

Chercheurs/Spécialistes :

Chirurgien – (Rubrique) – (Inventaire), dentiste – (Rubrique) – (Inventaire) – Dr. Albert Hauteville (chirurgien dentiste, docteur en chirurgie dentaire, en sciences odontologiques – faculté de médecine de paris, école odontologique de paris) – (Rubrique) –

Documentation (liens externes) :

off – Page Wikipedia

(Dossiers)

Sources & Outils :

ВикипедияBing – CONSEIL DENTAIRE (dr. albert hauteville) – Dictionnaire médical (doctissimo) – Doctissimo – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google TraductionLe Lavoisier-Unbound – Le Robert-Dixel Mobile – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédiaWiktionnaire – WordPress.com

Publicités

Caroncule salivaire

Renflement (paire) situé sous la langue.

Anglais : Salivary wattle / caruncle
Russe : Слюнная карункула (sliounnaya carouncoula ?)

La caroncule salivaire se trouve à la base du frein lingual - Occlusion - Wikimedia Commons

Elle se trouve au pied du frein lingual, d’un côté ou de l’autre.

Pathologies : Aphte buccal

Domaine : Anatomie, aphtes, bouche


Les fiches-clées :

Aphte – (Rubrique/Inventaire), buccal

La bouche(Rubrique)
Buccal (adjectif) : Aphte buccal

Caroncule

Les caroncules du corps humain – (Inventaire)
Caroncules salivaires

Frein (anatomie) – (Inventaire), lingual – (Rubrique)

Chercheurs/Spécialistes :

Anatomiste – (Rubrique) – (Inventaire) – Chirurgien – (Rubrique) – (Inventaire), dentiste – (Rubrique) – (Inventaire) – Dr. Albert Hauteville (chirurgien dentiste, docteur en chirurgie dentaire, en sciences odontologiques – faculté de médecine de paris, école odontologique de paris) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

(Dossiers/Fiches)

Sources & Outils :

ВикипедияBing – CONSEIL DENTAIRE (dr. albert hauteville) – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google TraductionLe Lavoisier-Unbound – Le Robert-Dixel Mobile – Occlusion (wikimedia commons) – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédiaWiktionnaire – WordPress.com – WordPress.com (appli ios)

Glande parotide

La plus volumineuse des glandes salivaires.

Du mot grec ancien παρωτίς (parôtís – tumeur le long des oreilles, oreillon, bout de l’oreille), -ίδος (-ídos) qui est formé du radical παρα- (à côté) et οὖς, ὠτός, (oreille).

Appelé aussi : Oreillon – Glandula parotis (latin – PNA) – Glandula parotidea (latin)
Anglais : Parotid gland
Russe : Околоушная слюнная железа человека (okoloushnaya slyunnaya zheleza cheloveka – glande parotide, salivaire, humaine)

La glande parotide (flèche rouge) sur une vue latérale droite - Wikimedia Commons

Localisation : Entre la branche montante de la mandibule (en avant) et le bord antérieur du muscle sterno-cléido-mastoïdien (en arrière) ; en arrière et en dehors de la branche montante du maxillaire inférieur et drainée par le canal de Sténon.
Poids :
De 15 à 30 grammes

Appartenances : Glandes (salivaires)
Classifications :
 12392553 (Dorlands /Elsevier) – 59790 (FMA) – A03.556.500.760.464 (MeSH) – A05.1.02.003 (TA)

Domaine : Anatomie, glandes (salivaires)


Cf. les fiches-clées :

Anatomie – (Rubrique) – Glossaire anatomique (rubrique)
Branche (anatomie)(Inventaire), montante de la mandibule / du maxillaire inférieur
Canal (anatomie) – (Inventaire), de Sténon

Glande – (Rubrique), salivaire
Les glandes – (Inventaire), salivaires (parotide, submandibulaire, sublingual) – (Inventaire)
Glandulaire (adjectif)

Mandibule (tête) – (Rubrique) – Branche montante de la mandibule
Le maxillaire (mâchoire)(Rubrique/Inventaire), inférieur – (Région, rubrique) – Branche montante du maxillaire inférieur

Muscle – (Rubrique), sterno-cléido-mastoïdien
Les muscles – (Inventaire)
Musculaire (adjectif) – Glossaire myologique (rubrique)

Chercheurs/Spécialistes :

… Sténon (…) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Dossiers/Fiches/Articles) …

Sources & Outils :

ВикипедияBing – ECOSIA – ELSEVIER / DORLANDS – FMA – Google FranceGoogle images – Google TraductionLe Lavoisier-Unbound – Le Robert-Dixel MobileMeSH – TA98 (terminologia anatomica / pna) – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédiaWiktionnaire – WordPress.com

Amylase salivaire

L’alpha-amylase débute le processus de digestion – dont la fonction majeure est de casser les chaînes de glucose (beaucoup trop longues, comme l’amidon et le glycogène ou bien encore le glucose compris dans les grosses molécules, tel que le lactose et la saccharose, ce dernier étant une source énorme d’énergie dans l’organisme) – en unités de 2 ou 3 glucoses (les dextrines, qui seront séparées en molécules de glucose individuelles par des enzymes associées à la paroi intestinale).

Appelé aussi : Amylase salivaire humaine (concernant ophys)
Anglais : Salivary amylase – Human salivary amylase
Russe : Слюнные амилазы (slyunnyye amilazy) амилаза (amylase) 

(via Pixelmator) Amidon amylase - sciencejunior.fr

Il existe deux types similaires d’amylases dans l’organisme, une sécrétée dans la salive qui commence son action lors de la mastication, l’autre sécrétée par le pancréas, achève l’action . L’action de l’amylase prend quelques minutes c’est pour cela qu’il est nécessaire de garder l’aliment dans la bouche aussi longtemps.

Classification : organique > protide > protéine > enzyme > hydrolase > glycosidase > amylase salivaire

Domaines : Amylase, bouche, digestion, enzymes, énergie, glucose, molécules (grosses), salive


Les fiches-clées :

Aliment
Les aliments – (Inventaire)

Alpha-amylase
Amidon
Amylase : Alpha-amylase – Amylase pancréatique – Bêta-amylase – Gamma-amylase
Anagène (croissance)

Bêta-amylase

La bouche(Rubrique)
Buccal (adjectif)

Chaîne (anatomie), de glucose
Les chaînes – (Inventaire)

Dextrine (unité de glucose)

Digestion – (Rubrique)
Digestif (adjectif)

Enzyme – (Inventaire)
Enzymes associées à la paroi intestinale

Énergie – (Rubrique)

Gamma-amylase

Glucose – (Rubrique) : Chaîne, Molécule de glucose – Glucose libre
Glycogène
Glycosidase

Hydrolase
Lactose – (Rubrique)

Mastication – (Rubrique)

Molécule – (Rubrique) : Grosse molécule – Molécule de glucose
Les molécules – (Inventaire) : Les grosses molécules – (Inventaire)
Moléculaire (adjectif)

Organique (adjectif)

Pancréas – (Rubrique)
Pancréatique (adjectif) : Amylase pancréatique

Paroi (anatomie)
Paroi intestinale – (Rubrique) : Enzymes associées à la paroi intestinale
Les parois – (Inventaire)

Phylogène
Protide – (Rubrique)

Protéine – (Rubrique)
Les protéines – (Inventaire)
Protéique (adjectif)

Saccharose – (Rubrique)

Salive (liquide bucal) – (Rubrique/Inventaire)
Salivaire (adjectif)

Sécrétion – (Rubrique/Inventaire)
Les sécrétions (internes et externes) – (Rubrique/Inventaire), salivaires (dans la salive) – (Inventaire)
Sécrétoire (adjectif)

Chercheurs/Spécialistes :

Thierry Casasnovas (hygiéniste français) – (Rubrique) – Pravin J. Mishra (…) – (Rubrique) – Dr. C. Ragunath (…) – (Rubrique) – Narayanan Ramasubbu (Ph.D.) (…) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Amylase salivaire humaine – Libmol

Sources & Outils :

academia.eduAcademic Search – CancerCareers.org – Thierry Casasnovas (Association Régénère)  – Google FranceGoogle Scholar – Google TraductionLe Lavoisier-UnboundLe Robert-Dixel Mobile –  Libmol – Pixelmator (outil, mac-os) – Pravin J. MishraMocDoc – QwantDr. C. RagunathNarayanan RamasubbuResearchGate – SEHAT – Science Junior – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédiaWiktionnaire – WordPress.com