Prolactine

Hormone peptidique sécrétée par les cellules lactotropes de la partie antérieure de l’hypophyse (adénohypophyse) dont de multiples rôles, notamment dans la lactation, la reproduction, la croissance, l’immunité et le comportement.

Du latin lactus (lait).
Prononciation (phonétique) : pʀolaktin

Abréviation : PRL
Appelé aussi :
Contraire : …
Anglais : Prolactin
Russe : Пролактин (prolaktin)
Structure of the hormone prolactin - BorisTM из английский ВикипедияPolypeptide monocaténaire (protéine) de 199 acides aminés (AA) avec trois ponts disulfures, d’une masse moléculaire de 23 kDa environ, présentant 16 pour cent d’homologies avec la chaîne polypeptidique de l’hormone somatotrope . La PRL est élaborée par une catégorie cellulaire définie de l’antéhypophyse, sous la forme d’une préhormone caractérisée par la présence d’un peptide signal de 29 AA . Le gène codant pour la synthèse de ce précurseur de 25 kDa est situé sur le chromosome 6 (6p22.2-p21.3) . Dans le plasma, la PRL existe sous plusieurs formes : une forme monomérique de 23 kDa (little-prl), une forme dimérique de 48-56 kDa (big-prl), des formes de masse moléculaire comprise entre 150 et 170 kDa (big-big-prl ou macroprolactine) ; la forme monomérique peut être scindée en deux unités de 8 kDa et de 16 kDa, ayant chacune une activité mitogène sur la glande mammaire ; enfin une forme de 25 kDa glycosylée sur l’asparagine 31 est présente dans l’antéhypophyse et dans le plasma, mais la glycosylation diminue de 50 pour cent l’affinité de cette forme de PRL pour le récepteur . La prolactine agit en effet sur les cellules cibles de multiples organes par l’intermédiaire d’un récepteur de 598 AA, de la même famille que le récepteur de l’érythropoïétine ; le gène codant pour la synthèse de ce récepteur est situé sur le chromosome 5 (5p13-p12), dans la même région que le récepteur de GH . L’action principale de la prolactine concerne le développement et le maintien de la lactogenèse, mais elle possède en outre de très nombreuses actions sur la reproduction, la croissance, la balance hydro-électrolytique, etc. Nombre de ces actions font intervenir une synergie avec les stéroïdes sexuels au niveau des organes cibles . La régulation de sa sécrétion fait intervenir un facteur de stimulation principal, la TRH, et de nombreuses amines cérébrales. Parmi celles-ci, la dopamine exerce un effet puissamment freinateur. La régulation de sa sécrétion fait intervenir d’une part un facteur de stimulation principal, la TRH, d’autre part un peptide de 31 acides aminés d’origine hypothalamique découvert en 1998, le prolactin-releasing peptide, et de nombreuses amines cérébrales . Parmi celles-ci, la dopamine exerce un effet puissamment freinateur.

Troubles/Pathologies : Hyperprolactinémie

Catalogues :
Histoire / Origine : … Grueter et … Stricker en 1928, … Riddle en 1931

Domaines : Adénohypophyse, endocrinologie, hormones, hypophyse, lactation, médecine, polypeptides, prolactine


Les fiches-clées :

-prolactine- (interfixe) : Hyperprolactinémie – Prolactinome

Un acide – Acide (molécule) – Acide (adjectif)
Acide aminé (AA)
Les acides – (Inventaire)
Acides aminés – (Inventaire)
Acidifiant – AcidificationAcidité – (Rubrique)

Adénohypophyse : Cellules lactotropes de l’adénohypophyse

Balance hydro-électrolytique
Big-PRL (prl dimérique de 48-56 kda)

Cellule – (Rubrique)
Les cellules (du corps humain) – (Inventaire)
Cellules lactotropes de l’adénohypophyse
|Cellulaire (adjectif)
|Cytologique (adjectif) : Glossaire cytologique (rubrique)

Croissance

Endocrinologie – (Rubrique)
Érythropoïétine

Hormone – (Rubrique), de croissance, peptidique
Les hormones – (Inventaire)
Hormonal (adjectif)Glossaire hormonal (inventaire)

Hyperprolactinémie, aiguë
Hypophyse – (Rubrique)

Lactation – (Rubrique)
Little-PRL (prl monomérique de 23 kda)

Macroprolactine / big-big-PRL (prl de masse moléculaire comprise entre 150 et 170 kda)

Médecine – (Rubrique/Inventaire)
Médical (adjectif) : Glossaire médical (rubrique)

Polypeptide (biochimie), monocaténaire
Polypeptides – (Rubrique/Inventaire)

Prolactine (rubrique)

… prolactine : Sécrétion de la prolactine

Prolactinome

Protéine – (Rubrique)
Les protéines – (Inventaire)
Protéique (adjectif)

Reproduction – (Rubrique)

Sécrétion – (Rubrique/Inventaire), de la prolactine
Les sécrétions (internes et externes) – (Rubrique/Inventaire)
Sécrétoire (adjectif)

Chercheurs, spécialistes, enseignants, vulgarisateurs :

Endocrinologue (-logiste) – (Rubrique) – (Inventaire)
… Grueter (… – 1928) – (Rubrique) : Prolactine – (Rubrique)
… Riddle (… – 1931) – (Rubrique) : Prolactine – (Rubrique)
… Stricker (… – 1928) – (Rubrique) : Prolactine – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Portails/Fiches/Dossiers)

Sources & Outils :

Association des médecins endocrinologues du Québec – ВикипедияBorisTM (wikipedia) – CopyLess 2 – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google TraductionLE JOURNAL DES FEMMES – Santé médecine – Le Lavoisier-Unbound – Le Robert-Dixel MobileNotes (iOS) – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédiaWiktionnaire – WordPress.com

Cholécystokinine-pancréozymine

Hormone sécrétée par les cellules I localisées dans le duodénum et les premières anses jéjunales.

Abréviation : CCK-PK
Appelé aussi : Cholécystokinine
Anglais : Cholecystokinin Pancreozymin
Russe : Холецистокинин Панкреозимин (kholetsistokinin pankreozimin)

– image –

La cholécystokinine appartient à la famille de la gastrine car elle possède cinq acides aminés (AA) terminaux identiques ; elle existe sous deux formes moléculaires, l’une dite régulière à 33 acides aminés et l’autre variante à 39 acides aminés . Sa synthèse complète n’a pu être réalisée (à ce jour), mais les huit derniers AA présentent pratiquement l’activité biologique de la cholécystokinine . Le dosage biologique a été (récemment) complété par la mise au point d’un dosage radio-immunologique . La cholécystokinine est sécrétée sous l’effet de l’arrivée de peptones, d’acides aminés, d’acides gras à chaîne longue et d’acide chlorhydrique dans la lumière intestinale . L’ingestion alimentaire entraîne une élévation du circulant de cholécystokinine chez l’homme . L’écoulement de la bile, la distension jéjunale et la stimulation vagale sont d’autres agents, sans doute physiologiques, susceptibles de stimuler la cholécystokinine . Les effets potentiels de la cholécystokinine sont multiples. L’action sécrétoire se traduit par une augmentation de la teneur enzymatique des sécrétions pancréatiques et s’exerce en synergie avec l’action de la sécrétine . La stimulation de la contraction de la vésicule biliaire est l’action motrice principale, mais la cholécystokinine stimule aussi la motilité gastrique et intestinale et relâche le sphincter du bas-œsophage et le sphincter d’Oddi . Elle possède une action trophique et est considérée comme un régulateur physiologique de la croissance du pancréas. Enfin, elle stimule la sécrétion d’insuline et de calcitonine, et induirait une sensation de satiété . Sa place en pathologie est encore mal précisée . Une hypersécrétion de cholécystokinine a été rapportée en cas d’insuffisance pancréatique et dans certains gastrinomes, alors qu’une hyposécrétion de cholécystokinine aurait été observée chez des patients présentant une pathologie de l’intestin grêle.

Découvertes : Découverte en deux temps, d’abord pour son action sur la contraction de la vésicule biliaire et rattachée à la cholécystokinine par Ivy et Golberg en 1928, puis pour son action sur la sécrétion enzymatique pancréatique, attribuée à la pancréozymine par Harper en 1943, cette hormone n’a vu reconnaître son unité structurale qu’en 1971 par Mutt.

Domaine : Cholécystokinine, duodénum, enzymes, hormones, pancréas, pancréozymine, sécrétions, vésicule biliaire


Les fiches-clées :

Anse – (Inventaire), jéjunale
Les anses jéjunales – (Rubrique/Inventaire)

Cellule – (Rubrique)
Les cellules (du corps humain) – (Inventaire)
Les cellules I – (Rubrique)
|Cellulaire (adjectif)
|Cytologique (adjectif) : Glossaire cytologique (rubrique)

Cholécystokinine (CCK, cerveau et moelle épinière), régulière (33 acides aminés), variante (39 acides aminés)

Dosage radio-immunologique

Duodénum (intestin grêle) – (Rubrique/Inventaire)
Duodénal (adjectif)

Enzymatique (adjectif) : Sécrétion enzymatique
Enzyme – (Inventaire)

Gastrine (famille)(Rubrique)

Hormone – (Rubrique)
Les hormones – (Inventaire)
Hormonal (adjectif)Glossaire hormonal (inventaire)

Jéjunum (intestin grêle) – (Rubrique)
Jéjunal (adjectif) : Les anses jéjunales

Œsophage – (Rubrique) : Le bas œsophage – (Région, rubrique) – La musculeuse du bas œsophage
Œsophagien (adjectif)

Pancréas – (Rubrique)
Pancréatique (adjectif) : Sécrétion enzymatique pancréatique
Pancréo- (préfixe)
Pancréozymine

Sécrétion – (Rubrique/Inventaire), enzymatique / pancréatique
Les sécrétions (internes et externes) – (Rubrique/Inventaire)
Sécrétoire (adjectif)

Unité, structurale
Vésicule, biliaire

Chercheurs/Spécialistes :

… Blair (1962) – (Rubrique)
… Golberg (1928) – (Rubrique)
A. A. Harper (1943, 1962) – (Rubrique)
Andrew Conway Ivy (médecin américain – 1928)(Rubrique)
Médecin – (Rubrique) – (Inventaire)
… Masson (1962) – (Rubrique)
… Mutt (1971) – (Rubrique)
Ruggero (Ferdinando Antonio Giuseppe Vincenzo) Oddi (physiologiste et anatomiste italien)(Rubrique)
Physiologiste – (Rubrique) – (Inventaire)
H. S. Raper (1943) – (Rubrique)
… Scratcherd (1962) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

(Articles/Dossiers)

Sources & Outils :

ACADEMIC – ВикипедияBing – ECOSIA – eu – Google FranceGoogle images – Google TraductionHAL – Le Lavoisier-Unbound – Le Robert-Dixel MobileLe Vander – Vocabulaire médical – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédiaWiktionnaire – WordPress.com

Cholécystokinine

Hormone polypeptidique sécrétée par certaines cellules de la muqueuse du duodénum et de la première partie du jéjunum.

Du grec kholê (bile) et kustis (vessie, vésicule).
Prononciation (phonétique) : kɔlesistokinin

Abréviation : CCK – CCK-PZ
Appelé aussi : Cholécystokinine-pancréazymine
Anglais : Cholecystokinin
Russe : Холецистокинин (kholetsistokinin)

– image –

Elle stimule la sécrétion d’enzymes digestives et de bicarbonates par le pancréas, augmente le taux de sécrétion biliaire et active les glandes de Brunner, stimule et régule la motilité gastrique, intestinale et vésiculaire, relâche la musculeuse du bas œsophage et du sphincter d’Oddi, la contraction vésiculaire et la sécrétion enzymatique pancréatique . Elle agit également sur diverses sécrétions endocrines : stimulation de la calcitonine thyroïdienne, du polypeptide pancréatique et de l’insuline ; elle pourrait aussi être un signal de la satiété . Son catabolisme s’effectue principalement dans le rein.

C’est un polypeptide de 33 acides aminés (une autre forme, cholecystokinin variant, possède 6 acides aminés supplémentaires) . Ses activités biologiques sont liées à l’octapeptide C-terminal . Les L-isomères d’acides aminés, les acides gras et les ions calcium sont de puissants facteurs de sécrétion . Le gène codant pour la synthèse d’un précurseur (préprocholécystokinine) est situé sur le chromosome 3 (3pter-p12) . Les actions de cette hormone s’exercent par l’intermédiaire de deux récepteurs : l’un (récepteur A), présent surtout dans l’appareil digestif mais aussi sur des cellules antéhypophysaires et dans différentes régions du système nerveux central, est une protéine de 428 acides aminés avec 7 domaines transmembranaires (gène en 4p16.2-p15.1), l’autre (récepteur B) est surtout localisé sur les neurones mais aussi dans l’appareil digestif (gène 11p15.5-p15.4).

Vander, 6e édition : p529

Domaine : Appareil digestif, cerveau, cholécystokinine, enzymes digestives, hormones (polypeptidiques), mœlle épinière, polypeptides, sécrétions, stimulations


Les fiches-clées :

Un acide – Acide (molécule) – Acide (adjectif)
Acide aminé (AA)
Acide gras – (Rubrique)
Les acides – (Inventaire)
Acides aminés – (Inventaire) : L-isomères d’acides aminés
Les acides gras – (Inventaire)
Acidifiant – AcidificationAcidité – (Rubrique)

Antéhypophysaire (adjectif) : Cellule antéhypophysaire
Appareil (organique) – (Inventaire), digestif – (Rubrique)

Le bas œsophage : La musculeuse du bas œsophage

Bicarbonate – (Rubrique) – (Inventaire)
Bicarbonates du pancréas : Sécrétion de bicarbonates par le pancréas

Calcitonine thyroïdienne
Calcium – (Rubrique) – Ion calcium

Catabolisme – (Rubrique/Inventaire)
Catabolique (adjectif)
Catabolite – (Inventaire)

Cellule – (Rubrique), antéhypophysaire
Les cellules (du corps humain) – (Inventaire), antéhypophysaires
|Cellulaire (adjectif)
|Cytologique (adjectif) : Glossaire cytologique (rubrique)

Cerveau – (Rubrique)
Cérébral (adjectif)
|Encéphale – (Rubrique)
|Encéphalique (adjectif) : Glossaire encéphalique (rubrique)

Cholécyst- (préfixe)

Cholécystokinine variant (39 acides aminés)
Cholécystokinine-pancréozymine (CCK-PZ, pancréas, jéjunum)

Chromosome – (Rubrique), 3
Les chromosomes – (Inventaire)

Cytokinine

Les différentes régions du système nerveux central
Domaine transmembranaire

Duodénum (intestin grêle) – (Rubrique/Inventaire) : Muqueuse du duodénum – (Rubrique)
Duodénal (adjectif)

Enzyme, digestive
Les enzymes – (Inventaire)
Enzymes digestives – (Inventaire) : Sécrétion d’enzymes digestives par le pancréas
Enzymatique (adjectif)

Gastrique (adjectif) : Motilité gastrique

Gène – (Rubrique)
Les gènes – (Inventaire)

Glande – (Rubrique)
Les glandes du corps humain – (Inventaire)
Les glandes de Brunner – (Rubrique) : Activation des glandes de Brunner
Glandulaire (adjectif)

Hormone – (Rubrique), peptidique, polypeptidique – (Inventaire)
Les hormones – (Inventaire)
Hormonal (adjectif)Glossaire hormonal (inventaire)

Hormone
 – (Rubrique) – (Inventaire)
Hormonal (adjectif) 

Insuline – (Rubrique)  
Intestinal (adjectif)
 : La motilité intestinale
Les intestins – (Région, rubrique)
Ion – (Inventaire), calcium

Jéjunum (jejunum – intestin grêle) – (Rubrique) : Première partie du jéjunum – (Rubrique)
L-isomères d’acides aminés

Motilité, gastrique / intestinale et vésiculaire

Mœlle, spinale (épinière) – (Rubrique)
Les mœlles – (Inventaire)

Muqueuse – (Rubrique), du duodénum – (Rubrique)
|Les différentes muqueuses – (Inventaire)
Muqueux (adjectif)

Muscle – (Rubrique)
Les muscles – (Inventaire)
Musculaire (adjectif) : Glossaire myologique (rubrique)
Musculeux (adjectif) : Musculeuse du bas œsophage et du sphincter d’Oddi

Neurone – (Rubrique)
Les neurones – (Inventaire)

Octapeptide C-terminal

Œsophage – (Rubrique)
|Le bas œsophage – (Région, rubrique) : La musculeuse du bas œsophage
Œsophagien (adjectif)

Pancréas – (Rubrique) : Bicarbonates du pancréas – Sécrétion d’enzymes digestives et de bicarbonates par le pancréas
Pancréatique (adjectif) : Polypeptide pancréatique – Sécrétion enzymatique pancréatique

Polypeptide (biochimie), pancréatique
Précurseur – (Inventeur) : Préprocholécystokinine (précurseur) – Synthèse d’un précurseur
Préprocholécystokinine (précurseur) 

Protéine – (Rubrique)
Les protéines – (Inventaire)
Protéique (adjectif)

Récepteur (physiologie) – (Inventaire), A, B

Rein – (Rubrique) : Catabolisme de la cholécystokinine
Les reins – (Région, rubrique)
Rénal (adjectif)

Satiété

Sécrétion – (Rubrique/Inventaire),
Sécrétion biliaire : Taux de sécrétion biliaire
Sécrétion d’enzymes digestives et de bicarbonates par le pancréas
Sécrétion enzymatique pancréatique
Les sécrétions (internes et externes) – (Rubrique/Inventaire)
Les sécrétions endocrines – (Inventaire)
Sécrétoire (adjectif)

Sphincter
|Le bas œsophage : La musculeuse du bas œsophage
Sphincter d’Oddi : La musculeuse du sphincter d’Oddi
Les sphincters – (Inventaire)

Système
Le système nerveux – (Rubrique)
Le système nerveux central : Les différentes régions du système nerveux central
Les systèmes corporels – (Inventaire)
Les systèmes nerveux – (Inventaire)

Taux de sécrétion biliaire

Thyroïde – (Rubrique)
Thyroïde (adjectif) 
Thyroïdien (adjectif)  : Calcitonine thyroïdienne

Vésicule (divers), biliaire – (Rubrique)
Vésicules – (Inventaire)
Vésiculaire (adjectif) : Contraction, Motilité vésiculaire

Chercheurs/Spécialistes :

Johann Conrad Brünner (anatomiste suisse) – (Rubrique) : Les glandes de Brunner – (Rubrique)
Andrew Conway Ivy (médecin américain – 1928)(Rubrique)
Médecin – (Rubrique) – (Inventaire)
Ruggero (Ferdinando Antonio Giuseppe Vincenzo) Oddi (physiologiste et anatomiste italien)(Rubrique) : Sphincter d’Oddi
E. Oldberg (1928) – (Rubrique)
Physiologiste – (Rubrique) – (Inventaire)

Ailleurs dans le site :

(Osy) Cerveau – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Dossiers)

Sources & Outils :

ACADEMIC – ВикипедияBing – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google TraductionGuide to Pharmacology (iuphar/bps) – Le Lavoisier-Unbound – Le Robert-Dixel MobileLe Vander – Vocabulaire médical – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédiaWiktionnaire – WordPress.com

Citrobacter

Genre bactérien qui acidifient les milieux lactosés en un jour.

Abréviation : C
Appelé aussi : Escherichia freundii (ancien nom) – Citrobacter spp. (species pluralis)
Anglais : Citrobacter – Citrobacter freundii (Braak) – Bacterium freundii Braak – Escherichia freundii
Russe :()

Citrobacter freundii.jpg - WIKIMEDIA COMMONS

Il s’agit de bacilles ou de coccobacilles Gram négatif et facultativement anaérobiques dont la mobilité est assurée par des flagelles péritriches . Le genre peut être divisé en 43 sérogroupes O selon l’antigène O du lipopolysaccharide et en 20 groupes selon la composition en sucres du lipopolysaccharide.

Les bactéries du genre Citrobacter fermentent le mannitol et produisent du H2S gazeux ; elles sont aussi capables d’utiliser le citrate de sodium comme unique source de carbone.

Ce micro-organisme fait partie de la flore intestinale normale des humains . Il peut (mais ne devrait pas) se propager par contact direct avec les membres du personnel hospitalier, par transmission verticale de la mère à l’enfant ou par ingestion de matériel contaminé (voie fécale‑orale) ; la transmission directe entre humains demeure le mode de transmission le plus fréquent . Une éclosion d’infections à Citrobacter peut être associée à la consommation d’un légume frais (persil, concombre) contaminé par le purin d’un grand mammifère.

Les bactéries du genre Citrobacter sont des agents pathogènes nosocomiaux opportunistes rares qui entraînent normalement des infections des voies urinaires, des bactériémies, des sepsis abdominaux et des abcès cérébraux ainsi que des pneumonies et d’autres infections néonatales comme la méningite, le sepsis néonatal, l’infection articulaire et la bactériémie . Les infections du système nerveux central sont plus courantes chez les nourrissons de moins de 2 mois que chez les enfants plus âgés et les adultes immunodéprimés ; cependant, certains cas rares ont été signalés . C. koseri et C. ferundii causent des méningites néonatales pouvant évoluer vers l’abcès cérébral . Chez l’ensemble des patients, les infections à Citrobacter comportent un risque de mortalité de 33 à 48 % et, chez les nouveau‑nés, ce risque s’élève à 30 % . Les nourrissons ayant réussi à combattre l’infection pourront présenter des séquelles neurologiques importantes touchant le système nerveux central ; un retard mental profond, une hémiparésie et des convulsions sont entre autres possibles.
Comme le microorganisme fait partie de la flore intestinale normale, les infections à Citrobacter sont observées partout dans le monde . Les nouveau‑nés (en particulier les nouveau‑nés prématurés) et les patients immunodéprimés, âgés ou présentant un terrain débilité sont davantage à risque de contracter l’infection.

Dimensions : 0,3 à 1 µm de diamètre et 0,6 à 6 µm de long
Dose infectieuse : ~107 UFC/ml
Famille :
Enterobacteriaceae

Découverte : Braak en 1928, Werkman et Gillen en 1932

Classifications : 10.1601/nm.3130, 10.1601/tx.3130 (NamesforLife)

Domaine : Agents infectieux / pathogène nosocomial, bactéries, citrobacter, enterobacteriaceae, flore (intestinale)


Cf. les fiches-clées :

Acidification
Agent infectieux – (Rubrique) – (Inventaire)
Agent pathogène, nosocomial
Anaérobique (adjectif)
Antigène – (Rubrique) – (Inventaire), O

Bacille – (Inventaire), à Gram négatif

Bactérie – (Rubrique) – (Inventaire) – Bactérien (adjectif) – Bactériologie – (Rubrique) – Familles bactériennes – (Inventaire) – Genres bactériens – (Inventaire) – Mobilité, Propagation des bactéries

Ballerup (groupe bactérien) – Bethesda (groupe bactérien) – Bethesda-Ballerup (groupe bactérien)

Carbone
Citrate de sodium

Citrobacter (rubrique/inventaire), amalonaticus, braakii, farmeri, ferundii, freundii, gillenii, Koseri (espèce bactérienne) – (Rubrique), sedlakii, werkmanii, yougae

Coccobacille – (Inventaire),  à Gram négatif

Enterobacteriaceae (famille de bactéries) – (Rubrique/Inventaire)

Fermentation – (Rubrique), du mannitol
Flagelles péritriches
Flore – (Inventaire), bactérienne – (Rubrique/Inventaire)intestinale – (Rubrique/Inventaire)

Gram négatif
H2S gazeux
Infection, des voies urinaires
Lipopolysaccharide (LPS) – (Rubrique)

Mannitol – Fermentation du mannitol
Micro-organisme – (Rubrique) – (Inventaire)
Milieu, lactosé

Personnel hospitalier
Propagation, des bactéries

Sérogroupe – (Inventaire), O
Sucre – (Rubrique) – (Inventaire)

Transmission verticale de la mère à l’enfant
UFC/ml (dose)

(Chercheurs) Braak (1928) – (Rubrique) – Gillen (1932) – (Rubrique) – Sakazaki (1974) – (Rubrique) – Werkman (1932) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia – Wikipedia page (EN)

(Fiches) Citrobacter spp. – Agence de la santé publique du Canada

Sources :

Agence de la santé publique du Canada – ВикипедияBing – CDC – ECOSIA – GBIF – Google FranceGoogle imagesGoogle TraductionLe Lavoisier-UnboundLe Robert-Dixel Mobile – NamesforLife – THE FREE DICTIONARY BY FARLEX – Medical Dictionary – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédiaWiktionnaire