Pneumocoque

Bactérie responsable d’infections respiratoires.

Du latin moderne, de poumon et -coque (suffixe).
Prononciation (phonétique) : pnømɔkɔk

Abréviation :
Appelé aussi :
Contraire : …
Anglais :
Russe :()

– image –

Catalogues :

Domaines : Bactéries, poumons


Les fiches-clées :

-coque (suffixe)

Bactérie – (Rubrique)
Bactérien (adjectif) – Bactérien (genre)
Bactériémie – (Rubrique/Inventaire)
Bactériologie – (Rubrique)
Bactériologique (adjectif) : Glossaire bactériologique (rubrique)
Les bactéries – (Inventaire)

Infection, respiratoire
Les infections – (Inventaire), respiratoires – (Inventaire)
Infectiologie – (Rubrique)
Infectieux (adjectif) : Glossaire infectieux (rubrique)

Poumon – (Rubrique)
Les poumons – (Région, rubrique/Inventaire)
Pulmonaire (adjectif)

Chercheurs, spécialistes, enseignants, vulgarisateurs :

Biologiste – (Rubrique) – (Inventaire) – Médecin – (Rubrique) – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

off – Page Wikipedia

(Portails/Fiches/Dossiers)

Sources & Outils :

ВикипедияCopyLess 2 – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google TraductionLe Lavoisier-Unbound – Le Robert-Dixel MobileNotes (iOS) – Quiz Planet (facebook) – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédiaWiktionnaire – WordPress.com

Bactériémie

Passage éphémère de bactéries dans le sang ; Hémoculture positive (laboratoire) ; Etat lié à la présence dans le sang circulant d’un germe décelé par une seule hémoculture.

De bactérie et -émie (suffixe), du grec baktêrion et haima (sang).
Prononciation (phonétique) : bakteʀjemi

Contraire : Sepsis (septicémie)
Anglais : Bacteremia – Bacteraemia
Russe :()

INFECTION DU SANG : PEUT-ON GUÉRIR D'UNE SEPTICÉMIE ? - Istock - Medisite

Phénomène éphémère, sans manifestations cliniques graves, la bactériémie s’oppose (pour les francophones) à la septicémie.

Catalogues :

Domaines : Bactéries, bactériémie, sepsis


Les fiches-clées :

Bactérie – (Rubrique)
Bactérien (adjectif) – Bactérien (genre)
Bactériémie – (Rubrique/Inventaire)
Bactériologie – (Rubrique)
Bactériologique (adjectif) : Glossaire bactériologique (rubrique)
Les bactéries – (Inventaire)

Bactériémique (adjectif)

Hémoculture, positive (laboratoire)

Sang – (Rubrique)
Sanguin (adjectif) : Glossaire sanguin (rubrique)

Sepsis (septicémie)

Chercheurs, spécialistes, enseignants, vulgarisateurs :

Clinicien – (Rubrique) – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

off – Page Wikipedia

(Portails/Fiches/Dossiers)

Sources & Outils :

Malgier Andrieux (slideplayer) – ВикипедияCopyLess 2 – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google TraductionLe Lavoisier-Unbound – Le Robert-Dixel MobileMedisite – Notes (iOS) – SlidePlayer – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédiaWiktionnaire – WordPress.com

Clostridium botulinum

Bactérie, bacille à Gram positif, anaérobie, du genre Clostridium, responsable du botulisme.

Abréviation : Cb – C. botulinum
Appelé aussi : Bacillus Botulinus (van ermengen) – Clostridium botulinium
Anglais : Clostridium botulinum
Russe : Clostridium botulinum
Photographie au microscope de bactéries Clostridium botulinum (corps végétatifs, endospores et spores) - Centers for Disease Control and Prevention's Public Health Image Library (PHIL), with identification number #2107 - Wikimedia Commons

Agent du botulisme alimentaire et du botulisme du nouveau-né, produisant des neurotoxines (types A à G) identifiées par toxinotypie sur la souris.

Bactérie productrice de spores, qui représentent sa forme de résistance . Cette spore peut résister à de faibles traitements thermiques (pasteurisation) et germer (donner une cellule métaboliquement active), ce qui peut poser des problèmes en sécurité alimentaire . Clostridium botulinum sécrète une des toxines les plus puissantes du monde vivant . Absorbée par ingestion, cette toxine passe dans le sang et agit en bloquant la transmission neuromusculaire . Elle inhibe les neurones moteurs de la contraction musculaire . La toxine provoque une paralysie généralisée flasque (contrairement à la toxine tétanique, qui inhibe les neurones inhibiteurs de la contraction musculaire, induisant ainsi une paralysie généralisée spastique) . La toxine est thermolabile et une simple cuisson à ébullition suffit à prévenir les risques.

Clostridium Botulinum (ainsi que clostridium tetani) élaborent des neurotoxines qui sont de puissants inhibiteurs de la libération de neurotransmetteurs, car ces toxines entraînent l’hydrolyse de protéines (telles que la synaptobrévine, la syntaxine ou la synaptosomal associated protein 25 kDa).

Règne : Bacteria
Division : Firmicutes
Classe : Clostridia
Ordre : Clostridiales
Famille : Clostridiaceae
Genre : Clostridium (novyi)

Histoire : Émile van Ermengem la découvre en 1896, sous le nom de Bacillus Botulinus ; … Holland la rattache en 1920 au genre Clostridium
Toxine : Toxine botulique

Domaines : Bactéries, botulisme, paralysies, sécurité alimentaire


Les fiches-clées :

Bacille – (Rubrique) – (Inventaire), à Gram positif – (Inventaire)

Bactérie – (Rubrique)
Bactérien (adjectif) – Bactérien (genre)
Bactériémie – (Rubrique/Inventaire)
Bactériologie – (Rubrique)
Bactériologique (adjectif) : Glossaire bactériologique (rubrique)
Les bactéries – (Inventaire)

Botox
Botulisme, alimentaire, du nouveau-né

Cellule – (Rubrique), métaboliquement active
Les cellules (du corps humain) – (Inventaire)
|Cellulaire (adjectif)
|Cytologique (adjectif) : Glossaire cytologique (rubrique)

Clostridium / novyi (genre bactérien), tetani (agent du tétanos)

Contraction – (Inventaire)
Contraction musculaire : Les neurones inhibiteurs / moteurs de la contraction musculaire

Hydrolyse, d’une protéine

Ingestion

Inhibiteur
Inhibiteurs – (Rubrique/Inventaire), de la libération de neurotransmetteurs

Neurone – (Rubrique), inhibiteur, moteur
Les neurones – (Inventaire)

Neurotoxine, type A, B, C, D, E, F, G
Les neurotoxines – (Inventaire)

Neurotransmetteur
Les neurotransmetteurs : Inhibiteur de la, Libération de neurotransmetteurs

Paralysie – (Inventaire), généralisée / flasque / spastique
Pasteurisation

Protéine – (Rubrique) : Hydrolyse d’une protéine
Les protéines – (Inventaire) : Synaptobrévine – Synaptosomal associated protein 25 kDa (SNAP-25) – Syntaxine
Protéique (adjectif)

Sang – (Rubrique)
Sanguin (adjectif) : Glossaire sanguin (rubrique)

Sécurité alimentaire – (Rubrique)
Synaptobrévine (protéine)
Synaptosomal associated protein 25 kDa (SNAP-25)
Syntaxine (protéine)

Toxine, botulique, tétanique, thermolabile
Transmission, neuromusculaire

Chercheurs, spécialistes, enseignants, vulgarisateurs :

Émile (Pierre Marie) van Ermengem (bactériologiste belge – 1896)(Rubrique) – David Hendricks Bergey (bactériologiste américain – 1923)(Rubrique)

Ailleurs dans le site :

(Oseco) Classe – Division – Famille – Genre – Ordre – Règne – Spore

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia

(Portails/Fiches/Dossiers)

Sources & Outils :

ВикипедияCDC – CopyLess 2 – ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google TraductionLe Lavoisier-Unbound – Le Robert-Dixel MobileNotes (iOS) – PHIL – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédia – WordPress.com

Les bactéries du tube digestif

Le tractus digestif (tube digestif), possède une surface étendue qui abrite une vaste diversité de microorganismes (plus de 400 espèces) en nombre tout aussi vaste : de l’ordre de 1014 cellules bactériennes (plus que le nombre de nos propres cellules !), soit une biomasse de 1 à 2 kg.

Anglais :
Russe :()

Le tractus digestif humain. Distribution des microorganismes non-pathogènes fréquemment rencontrés chez l’adulte. Modifié d’après Biology of microorganisms, Brock, Pearson Eds (12ème édition, 2009), pp 817 - DES BACTÉRIES DANS LE TRACTUS DIGESTIF - MUSÉUM MOODLE

Les relations établies entre les bactéries du tractus digestif et leur hôte sont des relations mutualistes, allant du commensalisme à une véritable symbiose.

Domaines : Bactéries, biote / microbiote, commensalisme, symbiose, tube digestif


Les fiches-clées :

Bactérie – (Rubrique)
Les bactéries – (Inventaire)
Bactérien (adjectif) – Bactérien (genre)
Bactériémie – (Rubrique/Inventaire)
Bactériologie – (Rubrique)
Bactériologique (adjectif) : Glossaire bactériologique (rubrique)

Commensalisme
Symbiose

Tube (anatomie)(Inventaire)
Tube digestif – (Rubrique)

Chercheurs, spécialistes, enseignants, vulgarisateurs :

Documentation (liens externes) :

(Dossiers)

Sources & Outils :

ECOSIA – Google FranceGoogle images – Google TraductionLe Lavoisier-Unbound – Le Robert-Dixel MobileMUSÉUM MOODLE – Notes (iOS) – Wikipédia – WordPress.com

Microbe

Micro-organisme unicellulaire pathogène.

De micro- et bios, du grec mikros.

Appelé aussi : Micro-orgarnisme (synonyme)
Contraire : Micro-organisme symbiotique
Anglais : Microbe
Russe : Микро́бы (mikróby)

France in XXI Century. Microbes.jpg - Wikimedia commons

Exemples (attention ce sont des termes génériques, tous ces micro-organismes ne sont pas antagonistes en dessous d’un certain nombre, ils peuvent vivre en symbiose dans notre organisme) : Bacille, bactérie, champignons microscopiques, protozoaires, virus

Histoire : Charles-Emmanuel Sédillot invente ce mot entre 1877-78, puis Émile Littré le consacre dans le Dictionnaire de médecine (1886).

Domaine : Biologie, médecine, micro-organismes, microbiologie, virologie


Cf. les fiches-clées :

Bacille – (Rubrique) – (Inventaire)
Bactérie – (Rubrique) – (Inventaire)
Bactérien (adjectif) – Bactériologie – (Rubrique)
Bio- (préfixe)  
Biologie
 – (Rubrique / Inventaire) – Glossaire biologique (rubrique)

Cabinet des curiosités (rubrique/inventaire)
Champignon – (Inventaire), microscopique

Médecine – (Rubrique) – Glossaire médical (rubrique)

Micro- (préfixe)
Micro-organisme – (Rubrique) – (Inventaire), pathogène – (Inventaire), symbiotique – (Inventaire), unicellulaire – (Inventaire)

Microbe (rubrique) – (Inventaire)

Microbien (adjectif)
Microbiologie – (Rubrique)

Protozoaire – (Rubrique) – (Inventaire)

Virus – (Inventaire)
Viral (adjectif)
Virologie – (Rubrique) – Glossaire virologique (rubrique)

Chercheurs/Spécialistes :

Biologiste – (Rubrique) – (Inventaire) – Médecin – (Rubrique) – (Inventaire) – Microbiologiste – (Rubrique) – (Inventaire) – Charles-Emmanuel Sédillot (médecin militaire et chirurgien français – 1877-78) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

(Rubriques/Fiches/Portails)

Sources :

ВикипедияBing – ECOSIA – Google FranceGoogle imagesGoogle TraductionLe Lavoisier-UnboundLe Robert-Dixel Mobile – Vocabulaire médical – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédiaWiktionnaire

Flore

Ensemble des micro-organismes (hormis les virus qui ne sont pas du monde des vivants) présents dans un milieu défini ; Association d’espèces bactériennes vivant à l’état commensal sur leur hôte.

Du latin flora (déesse des fleurs), de flos, floris (fleur).

Abréviation : Ф (russe)
Appelé aussi : Flore microbienne – Microbiote
Anglais : Flora
Russe : Флора (flora)

Кишечная микрофлора и ее здоровье - izlechimovse.ru

On parle de flore intestinale ou de flore cutanée pour les bactéries présentes dans l’intestin ou à la surface de la peau, par exemples.

Domaine : Anatomie, bacilles, bactériologie, biologie, coccis, dermatologie, diététique, hygiénisme, hygiène, intestins, micro-organismes, microbiologie, milieu extérieur, nutrition,  peau, physiologie, virologie


Cf. les fiches-clées :

Aliment – (Inventaire) – L’absorption des aliments – Flore intestinale – (Rubrique/Inventaire)
Anatomie – (Rubrique) – Glossaire anatomique (rubrique)
Appareil génital Bas – Flore commensale (appareil génital bas, vagin et vulve)
L’arbre respiratoire supérieur – (Rubrique/Inventaire) – Flore respiratoire – (Rubrique/Inventaire)

Bacille, à gram négatif / positif

Bactérie – (Rubrique)
Bactérien (adjectif) – La flore bactérienne – (Rubrique/Inventaire) / commensale – (Rubrique/Inventaire)
Les bactéries – (Inventaire), commensales / potentiellement dangereuses (clostridium difficile), pathogènes
Bactériologie – (Rubrique)

Biologie – (Rubrique / Inventaire) – Glossaire biologique (rubrique) – Micro-organisme – (Rubrique) – (Inventaire)

Cocci, à gram négatif / positif
Côlon – (Rubrique/Inventaire) – Flore colique – (Rubrique/Inventaire)

Dermatologie – (Rubrique) – Glossaire dermatologique (rubrique)

État commensal

Flore bactérienne – (Rubrique/Inventaire) / commensale – (Rubrique/Inventaire), buccale – (Rubrique/Inventaire), colique – (Rubrique/Inventaire), commensale (appareil génital bas, vagin et vulve)cutanée – (Inventaire), de l’arbre respiratoire supérieur – (Rubrique/Inventaire), digestive – (Inventaire), endogène / de veillon (Veillonella parvula), génitale – (Inventaire) / (femme) / (homme), intestinale (Microbiote intestinal) – (Rubrique/Inventaire), microbienne normale de l’organisme, respiratoire – (Rubrique/Inventaire), résidente, transitoire, vaginale – (Rubrique), VS Culture

Les flores (inventaire)
Flores commensale résidentes – Veillonella parvula (flore endogène de veillon)

Hôte (notion)

Intestin – (Rubrique) – Les intestins – (Région, rubrique)
Intestinal (adjectif) – Flore digestive – (Rubrique/Inventaire)intestinale – (Rubrique/Inventaire)

Micro-organisme – (Rubrique) – (Inventaire)
Microbien (adjectif)
Microbiologie – (Rubrique)
Microbiote intestinal – (Rubrique/Inventaire)

Muqueuse – (Rubrique) – (Inventaire) – Flores commensale résidentes – Muqueux (adjectif)

Partie nasale du pharynx (arrière-cavité des fosses nasales, rhinopharynx, nasopharynx, cavum)(Rubrique)
Peau – (Rubrique) – Flore cutanée – (Inventaire) – Flores commensale résidentes – Surface de la peau – (Rubrique)

Vagin – (Rubrique) – Flore commensale (appareil génital bas, vagin et vulve)
Vaginal (adjectif) – Flore vaginale – (Rubrique)

Veillonella parvula (flore endogène de veillon)

Virus – (Inventaire) – Viral (adjectif) – Virologie – (Rubrique) – Glossaire virologique (rubrique)

Vitamine – (Inventaire) – Les vitamines – (Inventaire)
Vitamine K – Flore intestinale – (Rubrique/Inventaire)

Vulve – (Rubrique) – Flore commensale (appareil génital bas, vagin et vulve) – Vulvaire (adjectif)

Chercheurs/Spécialistes :

Biologiste – (Rubrique) – (Inventaire) – Dermatologue (-logiste) – (Rubrique) – (Inventaire) – Dr. Albert Hauteville (chirurgien dentiste, docteur en chirurgie dentaire, en sciences odontologiques – faculté de médecine de paris, école odontologique de paris) – (Rubrique) – Adrien Veillon (médecin et bactériologiste français) – (Rubrique)

Ailleurs dans le site :

(Oseco) Les champignons – (Rubrique/Inventaire) – Faune – (Rubrique/Inventaire) – Flore – (Rubrique/Inventaire) – Mycologie – Plante – (Rubrique) – (Inventaire)

Documentation (liens externes) :

(Portails/Fiches/Dossiers)

Sources & Outils :

ВикипедияBing – CONSEIL DENTAIRE (dr. albert hauteville) – ECOSIA – FACULTÉ DE MÉDECINE PIERRE & MARIE CURIE – Google FranceGoogle imagesGoogle TraductionLe Lavoisier-UnboundLe Robert-Dixel Mobile – Очищение организма. Здоровье человека – WikipediaWikipédiaWiktionnaire – WordPress.com

Veillonella parvula

Bactérie arrondie, à Gram négatif, anaérobie, faisant partie de la flore endogène, digestive et génitale ; ensemble des bactéries anaérobies strictes, non sporulées, vivant à l’état commensal au niveau des muqueuses ; flore bactérienne commensale des voies digestives, à prédominance anaérobie et pouvant être néanmoins à l’origine d’infections.

Abréviation : F. endogène de Veillon
Appelé aussi : Flore endogène de Veillon (désuet)
Anglais : Veillonella – Veillon’s endogenous flora
Russe :()

Veillonella parvula - Microscopie electronică - Genul Veillonella - atlas.microumftgm.ro

Cette bactérie est  responsable, en association avec d’autres bactéries pathogènes, d’infections localisées (parties molles, appareil respiratoire) et de bactériémies.

Domaine : Appareil respiratoire, bactéries, flores, système digestif


Cf. les fiches-clées :

Bacille, à gram négatif – (Inventaire) / positif – (Inventaire)
Bacteroides (bacilles à gram négatif)

Bactérie – (Rubrique) – (Inventaire), anaérobie / non sporulée / stricte, arrondie, pathogène – (Rubrique) – (Inventaire)
Bactérien (adjectif)
Bactériémie – (Rubrique/Inventaire)
Bactériologie – (Rubrique)

Cocci, à gram négatif – (Inventaire) / positif – (Inventaire)

Endogène (adjectif)
Eubacterium (bacilles à gram positif)
État commensal

Infection – (Inventaire), localisée – (Inventaire)

Muqueuse – (Rubrique) – (Inventaire)

Flore – (Inventaire), digestive – (Inventaire), endogène, génitale – (Inventaire)
Fusobacterium (bacilles à gram négatif)

Gram négatif

Peptococcus (cocci à gram positif)
Peptostreptococcus (cocci à gram positif)
Propionibacterium (bacilles à gram positif)

(abréviation) 
Système
 – (Inventaire)digestif – (Rubrique)

Veillonella (cocci à gram négatif)

(Chercheurs) Bactériologiste – (Rubrique) – (Inventaire) – Adrien Veillon (médecin et bactériologiste français)(Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Wikipedia page (EN)

Sources :

Bing – Dico de bactériologie (médecine des arts – 1988) – Dictionnaire médical de l’Académie de Médecine – ECOSIA – Google FranceGoogle imagesGoogle TraductionInstitut Pasteur – Archives – Le Lavoisier-Unbound – Médecin des Arts – Wikipedia

Citrobacter koseri

Espèce bactérienne.

Abréviation : C. koseri – C koseri (CISMeF)
Appelé aussi : Levinea malonatica (CISMeF) – Citrobacter diversus (MeSH)
Anglais : Citrobacter koseri
Russe :()

Medical vocabulary: What does Citrobacter koseri mean - botcaster inc. bot - YouTube

Il s’agit d’une des espèces du genre Citrobacter, à bacilles gram-négatif, fermentant l’adonitol et le D arabitol, trouvée dans l’eau, les boues d’épandage, le sol et la nourriture . Cette bactérie est un pathogène opportuniste.

Famille : Enterobacteriaceae
Genre : Citrobacter

Découverte : Frederiksen en 1970

Classifications : C0315218 (CUI UMLS) – D041041 (MeSH) – 545 (NCBI)

Domaine : Bactéries, citrobacter, enterobacteriaceae, pathogènes opportunistes


Cf. les fiches-clées :

Adonitol – Fermentation de l’adonitol

Bactérie – (Rubrique) – (Inventaire) – Bactérien (adjectif) – Bactériologie – (Rubrique) – Les espèces bactériennes – (Inventaire) – Familles bactériennes – (Inventaire) – Genres bactériens – (Inventaire)

Citrobacter (genre bactérien) – (Rubrique/Inventaire), Koseri (rubrique)

D arabitol – Fermentation du D arabitol
Enterobacteriaceae (famille de bactéries)
 – (Rubrique/Inventaire)
Pathogène opportuniste – (Inventaire)

(Chercheurs) Frederiksen (1970) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Wikipedia page (EN)

(Portails) Citrobacter koseri – CiSMeF – Citrobacter koseri – NCBI
(Dossiers)

Sources :

ВикипедияBing – botcaster inc. bot (youtube) – CiSMeF (chu rouen) – CUI UMLS – ECOSIA – Google FranceGoogle imagesGoogle TraductionLe Lavoisier-UnboundLe Robert-Dixel Mobile – MeSH – NCBI – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédiaWiktionnaire – YouTube

Citrobacter

Genre bactérien qui acidifient les milieux lactosés en un jour.

Abréviation : C
Appelé aussi : Escherichia freundii (ancien nom) – Citrobacter spp. (species pluralis)
Anglais : Citrobacter – Citrobacter freundii (Braak) – Bacterium freundii Braak – Escherichia freundii
Russe :()

Citrobacter freundii.jpg - WIKIMEDIA COMMONS

Il s’agit de bacilles ou de coccobacilles Gram négatif et facultativement anaérobiques dont la mobilité est assurée par des flagelles péritriches . Le genre peut être divisé en 43 sérogroupes O selon l’antigène O du lipopolysaccharide et en 20 groupes selon la composition en sucres du lipopolysaccharide.

Les bactéries du genre Citrobacter fermentent le mannitol et produisent du H2S gazeux ; elles sont aussi capables d’utiliser le citrate de sodium comme unique source de carbone.

Ce micro-organisme fait partie de la flore intestinale normale des humains . Il peut (mais ne devrait pas) se propager par contact direct avec les membres du personnel hospitalier, par transmission verticale de la mère à l’enfant ou par ingestion de matériel contaminé (voie fécale‑orale) ; la transmission directe entre humains demeure le mode de transmission le plus fréquent . Une éclosion d’infections à Citrobacter peut être associée à la consommation d’un légume frais (persil, concombre) contaminé par le purin d’un grand mammifère.

Les bactéries du genre Citrobacter sont des agents pathogènes nosocomiaux opportunistes rares qui entraînent normalement des infections des voies urinaires, des bactériémies, des sepsis abdominaux et des abcès cérébraux ainsi que des pneumonies et d’autres infections néonatales comme la méningite, le sepsis néonatal, l’infection articulaire et la bactériémie . Les infections du système nerveux central sont plus courantes chez les nourrissons de moins de 2 mois que chez les enfants plus âgés et les adultes immunodéprimés ; cependant, certains cas rares ont été signalés . C. koseri et C. ferundii causent des méningites néonatales pouvant évoluer vers l’abcès cérébral . Chez l’ensemble des patients, les infections à Citrobacter comportent un risque de mortalité de 33 à 48 % et, chez les nouveau‑nés, ce risque s’élève à 30 % . Les nourrissons ayant réussi à combattre l’infection pourront présenter des séquelles neurologiques importantes touchant le système nerveux central ; un retard mental profond, une hémiparésie et des convulsions sont entre autres possibles.
Comme le microorganisme fait partie de la flore intestinale normale, les infections à Citrobacter sont observées partout dans le monde . Les nouveau‑nés (en particulier les nouveau‑nés prématurés) et les patients immunodéprimés, âgés ou présentant un terrain débilité sont davantage à risque de contracter l’infection.

Dimensions : 0,3 à 1 µm de diamètre et 0,6 à 6 µm de long
Dose infectieuse : ~107 UFC/ml
Famille :
Enterobacteriaceae

Découverte : Braak en 1928, Werkman et Gillen en 1932

Classifications : 10.1601/nm.3130, 10.1601/tx.3130 (NamesforLife)

Domaine : Agents infectieux / pathogène nosocomial, bactéries, citrobacter, enterobacteriaceae, flore (intestinale)


Cf. les fiches-clées :

Acidification
Agent infectieux – (Rubrique) – (Inventaire)
Agent pathogène, nosocomial
Anaérobique (adjectif)
Antigène – (Rubrique) – (Inventaire), O

Bacille – (Inventaire), à Gram négatif

Bactérie – (Rubrique) – (Inventaire) – Bactérien (adjectif) – Bactériologie – (Rubrique) – Familles bactériennes – (Inventaire) – Genres bactériens – (Inventaire) – Mobilité, Propagation des bactéries

Ballerup (groupe bactérien) – Bethesda (groupe bactérien) – Bethesda-Ballerup (groupe bactérien)

Carbone
Citrate de sodium

Citrobacter (rubrique/inventaire), amalonaticus, braakii, farmeri, ferundii, freundii, gillenii, Koseri (espèce bactérienne) – (Rubrique), sedlakii, werkmanii, yougae

Coccobacille – (Inventaire),  à Gram négatif

Enterobacteriaceae (famille de bactéries) – (Rubrique/Inventaire)

Fermentation – (Rubrique), du mannitol
Flagelles péritriches
Flore – (Inventaire), bactérienne – (Rubrique/Inventaire)intestinale – (Rubrique/Inventaire)

Gram négatif
H2S gazeux
Infection, des voies urinaires
Lipopolysaccharide (LPS) – (Rubrique)

Mannitol – Fermentation du mannitol
Micro-organisme – (Rubrique) – (Inventaire)
Milieu, lactosé

Personnel hospitalier
Propagation, des bactéries

Sérogroupe – (Inventaire), O
Sucre – (Rubrique) – (Inventaire)

Transmission verticale de la mère à l’enfant
UFC/ml (dose)

(Chercheurs) Braak (1928) – (Rubrique) – Gillen (1932) – (Rubrique) – Sakazaki (1974) – (Rubrique) – Werkman (1932) – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

Page Wikipedia – Wikipedia page (EN)

(Fiches) Citrobacter spp. – Agence de la santé publique du Canada

Sources :

Agence de la santé publique du Canada – ВикипедияBing – CDC – ECOSIA – GBIF – Google FranceGoogle imagesGoogle TraductionLe Lavoisier-UnboundLe Robert-Dixel Mobile – NamesforLife – THE FREE DICTIONARY BY FARLEX – Medical Dictionary – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédiaWiktionnaire

Escherichia coli

Espèce type du genre de bactéries (intestinales, bacille gram négatif radiorésistant) Escherichia.

Du nom de son découvreur Théodore Escherich et du latin coli (côlon).

Abréviation : E. coli
Appelé aussi : Colibacille – Escherichiacoli
Anglais : Escherichia coli
Russe : Кишечная палочка (kishechnaya palochka)

Low-temperature electron micrograph of a cluster of E. coli bacteria, magnified 10,000 times. Each individual bacterium is oblong shaped - Digital colorization - Grossissement × 10 000 - ARS Image Gallery Image Number K11077-1 (highres) – Eric Erbe - Christopher Pooley - USDA, ARS, EMU - Brian0918 - Wikimedia Commons

Elle compose 80% de notre flore intestinale aérobie (microbiote intestinal), c’est un coliforme fécal . Généralement commensal, certaines souches (ou certains milieux engorgés) peuvent être pathogènes, entraînant alors des gastro-entérites, infections urinaires, méningites ou sepsis.

Famille : Enterobacteriaceae 
Genre bactérien :
 Escherichia 
Variété immobile :
 Alcalescens dispar

Découverte : Theodor Escherich en 1885

Domaines : Bactéries, escherichia


Les fiches-clées :

Aérobie
Alcalescens dispar (bactéries, espèce immobile) – (Rubrique)

Bacille – (Rubrique) – (Inventaire), à gram négatif – (Inventaire)

Bactérie – (Rubrique), intestinale
Bactérien (adjectif) – Bactérien (genre)
Les bactéries – (Inventaire)
Bactériémie – (Rubrique/Inventaire)
Bactériologie – (Rubrique)
Bactériologique (adjectif) : Glossaire bactériologique (rubrique)

Coliforme, fécal
Commensal (adjectif, substantif)

Enterobacteriaceae (famille de bactéries) – (Rubrique/Inventaire)

Escherichia (genre bactérien) – (Rubrique)

Gastro-entérite (gastroentérite)
Gram négatif

Infection
Les infections – (Inventaire)
Infectiologie – (Rubrique)
Infectieux (adjectif) : Glossaire infectieux (rubrique)

Intestin – (Rubrique)grêle (iléum) – (Rubrique)
Intestinal (adjectif) : Flore intestinale – Flore intestinale aérobie – Microbiote intestinal
Les intestins – (Région, rubrique)

Méningite – (Rubrique)
Les méningites – (Inventaire)

Milieu, extérieur – (Rubrique), engorgé, intérieur – (Rubrique)
|Les différents milieux – (Rubrique/Inventaire)

Pathogénie – (Rubrique/Inventaire)
Pathogène (adjectif) : Agent pathogène

Radiorésistant

Sepsis
Souche

Chercheurs/Spécialistes/Enseignants/Vulgarisateurs :

Theodor Escherich (… – 1885) – (Rubrique) –

Documentation (liens externes) :

Page Wikipédia

(Fiches/Articles/Dossiers)

Sources & Outils :

ARS – Association Régénère – ВикипедияBrian0918 (Wikimedia Commons) – EMU – Eric Erbe (photographe) – escherichiacolisecret – Google FranceGoogle TraductionLe Lavoisier-UnboundLe Robert-Dixel Mobile – Chritopher Pooley (digital colorization) – Quiz Planet (facebook) – Qwant – USDA – Wikimedia CommonsWikipediaWikipédiaWiktionnaire – WordPress.com